Les temples

Le Japon regorge de temples. On peut d’ailleurs les comparer à nos églises vu qu’il y en a au moins un dans chaque ville et village. Chaque quartier de grandes et moyennes villes possède son temple et on trouve dans les grandes agglomérations comme Tokyo et Kyoto des sanctuaires à temples comme Asakusa (Tokyo) et Toji (Kyoto) mais aussi dans des villes plus modestes, le plus célèbre étant celui de la ville de Nikko. En général, on trouve à la fois un temple shintoïste et un temple bouddhiste dans chaque ville, il sont appelés respectivement jinja et tera.

Pour celui qui ne connaît rien aux religions asiatiques, un temple sera à première vue toujours un temple parmi tant d'autres. C'est certainement ce que doit se dire un japonais quand il voit nos églises. Pour lui, elles sont toutes pareilles alors que toutes ont leurs particularités. C'est la même chose avec les temples où l'on distinguera la taille de l'édifice, l'époque de construction, la divinité ou le personnage vénéré, la situation géographique… Ce qui fait, en fin de compte, que chaque temple visité est unique.

Justement pour ceux qui entreprennent de visiter le plus de temples possibles, mis à part les photos, il y a possibilité de repartir avec une sorte de tampon qui marque votre passage. Ce tampon " inkan" (印鑑) dans la langue d'origine est le sceau du temple.

C'est une calligraphie indiquant le nom du temple et la date de réalisation. Ce sceau est réalisé à la main devant vous.

Tout bon collectionneur possède un carnet spécial inkan qu'il remplira au fur et à mesure de ses visites. On paye 300 yen pour un tampon.

Image 0

Voici donc quelques inkan. Chacun d'entre eux est accompagné d'une ou plusieurs photos du temple en question.

- Temple bouddhiste de Tokyo -

Image 1   Image 2

Image 3   Image 4

- Temple bouddhiste de Tsukiji (Tokyo), Jodo Shinshu Honpa Honwanji -

Image 5   Image 6

- Temple bouddhiste d'Asakusa (Tokyo), Sensouji -

Image 7   Image 8

Image 9   Image 10   Image 11

- Temples de Nikko (province de Tochigi) -

Partie bouddhiste

Image 12   Image 13
Image 14   Image 15

Partie shintoïste

Image 16   Image 17
Image 18   Image 19

- Temple bouddhiste de Kamakura (province de Kanagawa) -

Image 20   Image 21   Image 22

- Temple shintoïste de Kamakura (province de Kanagawa), Tsurugaoka Hachimangu -

Image 23   Image 24   Image 25

- Temple bouddhiste d'Hanawa (province d'Akita) -

Image 26   Image 27   Image 28

- Temple bouddhiste d'Hanawa (province d'Akita) -

Image 29   Image 30   Image 31

- Temple bouddhiste de Kyoto (province de Kyoto), Touji -

Image 32   Image 33   Image 34

- Temple shintoïste d'osaka (province d'osaka), Hokoku -

Image 35   Image 36

- Temple shintoïste de Miyajima (province d'Hiroshima), sanctuaire d'Itsukushima -

Image 37   Image 38   Image 39

- Temple shintoïste d'Hiroshima (province d'Hiroshima), Hiroshima Gokoku Jinja -

Image 40   Image 41

- Anecdotes personnelles -

Dans le temple d'Hanawa, je n'ai payé que 100 yen. Et dans le temple situé juste à coté de celui-ci, non seulement je n'ai pas payé, mais je me suis vu remettre un billet de 5000 yen! Pour quelles raisons? J'étais accompagné de ma fiancée (une japonaise habitant la même ville à 100 mètres du temple) et d'après ce qu'on a compris (même elle n'a pas tout saisi à l'histoire) :

  • Le gérant du temple a reconnu sur mon carnet un tampon réalisé par un de ses amis de Tokyo avec qui il a fait ses études ce qui l'a rendu heureux.
  • Je suis un étranger qui s'intéresse à son temple (ce qui est rare).
  • Cet homme aime bien la France.
  • Je me marie avec une japonaise.

    Un conseil : si vous voulez voir le vrai Japon, sortez des sentiers battus! Allez dans les villes moins connues, c'est tout aussi beau et vous aurez beaucoup plus de succès auprès de la population.

    Il vous en faudra du temps et de la patience afin de remplir votre premier carnet (et de l'argent aussi car à 46 tampons par carnet et à 300 yen le tampon, ca vous fait quand même un total de 13800 yen soit 117 euros sans compter le carnet). Il faut aussi que l'on voit que vous avez bien parcouru le pays et pas seulement vous être contenté d'avoir visité les temples de la région de Tokyo ce qui est deja pas mal vu leur nombre.
    Mais vous serez fier de montrer votre carnet à un japonais intéressé qui se rendra compte avec émerveillement dans la plupart des cas, que vous avez plus voyagé que lui dans son propre pays. Vous hériterez alors du traditionnel "sugoi"!

  • Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site