Le Rakugo

Cet art narratif traditionnel remonte au XVIe siècle. Il consiste en la déclamation de courte histoire satirique ou humoristique. Le rakugo est aussi nommé : « karukuchi-banashi », tsuji-banashi », « zashiki-banashi », « otoshi-banashi ». Après avoir connu un renouveau entre la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’aux années 60, cet art connaît aujourd’hui un désamour de la part du public. Les « rakugo » (histoire courte) sont déclamés par des conteurs appelés « rakukoga » dans des petits théâtres nommés « yose ». Le nombre de « yose » à Tokyo est de moins de 10 aujourd’hui contre presque 400 au milieu du XIXe siècle. Cet art donna naissance à de grands talents comme : Tatakawa Danshi, Sanyyutei Enraku, Hayashiya Sanpei, Kokontei Shincho à noter le premier conteur de rakugo étranger Henry Black d’origine australienne. La photo ci-dessous représente un « yose » de Tokyo dans le quartier de shinjuku.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×