Le Rakugo

Cet art narratif traditionnel remonte au XVIe siècle. Il consiste en la déclamation de courte histoire satirique ou humoristique. Le rakugo est aussi nommé : « karukuchi-banashi », tsuji-banashi », « zashiki-banashi », « otoshi-banashi ». Après avoir connu un renouveau entre la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’aux années 60, cet art connaît aujourd’hui un désamour de la part du public. Les « rakugo » (histoire courte) sont déclamés par des conteurs appelés « rakukoga » dans des petits théâtres nommés « yose ». Le nombre de « yose » à Tokyo est de moins de 10 aujourd’hui contre presque 400 au milieu du XIXe siècle. Cet art donna naissance à de grands talents comme : Tatakawa Danshi, Sanyyutei Enraku, Hayashiya Sanpei, Kokontei Shincho à noter le premier conteur de rakugo étranger Henry Black d’origine australienne. La photo ci-dessous représente un « yose » de Tokyo dans le quartier de shinjuku.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site