L'art d'être un Ninja

Dès l’âge de 5 ou 6 ans, les enfants étaient soumis à un entraînement physique et psychologique éprouvant.
Le jeune ninja apprenait à maîtriser son corps. Il s’exerçait à l’endurance, devait pouvoir nager en apnée pendant de longues minutes, être agile et rapide.

Il devait également apprendre à supporter la douleur, le manque de sommeil, la faim et les températures extrêmes.

Un guerrier ninja (Gravure sur bois du 19e siècle)

L’art de la simulation était une spécialité des ninjas. Affublés des déguisements les plus variés, ils devaient pouvoir s’introduire chez n’importe quel ennemi.

De nuit, ils revêtaient un vêtement noir qui est d’ailleurs demeuré leur signe distinctif. Ils utilisaient des armes efficaces.
Aux sabres et poignards, ils ajoutaient des poisons, des shûko (griffes de fer), des shuriken (étoiles tranchantes à 4, 6, 8 ou 10 pointes).

Pour escalader murs et pentes, ils utilisaient le shinobi kumade, un outil fait de corde et de bambou, doté d’un fort crochet.
Enfin, pour couvrir leur éventuelle fuite, ils utilisaient des makibisi, clous à plusieurs pointes qui traversaient les sandales des poursuivants.

Une fois leur apprentissage achevé, les ninjas devaient se soumettre à une stricte hiérarchie en trois grades :

  • Les jônin, composés des éléments les plus expérimentés, chargés d’élaborer les plans d’action
  • Les chûnin qui préparaient les interventions
  • Les genin, des exécutants
Commentaires (2)

1. starelet 16/03/2011

Ca m'a l'air bien simplet tout ca la/

2. ninja 06/12/2011

Sa me donne envie trop cool

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site