Le Jo-Jutsu

Discipline d'origine japonaise, le Jo-jutsu (杖術) est l'art martial du maniement du bâton court (jo), inventé au XVIIe siècle par Gonnosuke Musō.

Celui-ci trouvait que le bâton long (bo) n'était pas adapté au combat contre un adversaire armé d'un sabre.

D'après une légende, il a ainsi vaincu Musashi Miyamoto lors de ce qui fut la seule défaite de sa vie. Il créa alors l'école Shindō Musō-ryu, qui enseignait les 64 mouvements de base. Le Jodo de la ZNKR est une série de 12 katas dérivés de katas de l'école Shindō Musō-ryu, et a été créé pour habituer principalement des pratiquant de corps à corps à utiliser des armes et à les intéresser à apprendre l'école.

Dans l'entraînement comme dans les combats, les pratiquants sont vêtus d'un Hakama et d'un Haori, et ne portent aucune protection particulière. À noter que les katas de jojutsu et jodo se pratiquent toujours à deux, l'un ayant un bokken et l'autre un Jo.

Le pratiquant de cet art se nomme Shijo.

La police japonaise fait un grand usage du bâton court contre les manifestants.

Des katas de jo sont également enseignés en aïkido, il s'agit alors d'aïkijo. Dans cet art martial, l'un des bouts du jo possède de façon imaginaire une pointe de lance.

Certains katas aujourd'hui inclus dans l'aikijo étaient à l'origine prévus pour être travaillés avec une lance yari.

           

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×